Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Orgue ibérique de Grandvillars

Orgue ibérique de Grandvillars
Vidéo
Illustration
Description

Unique en France, ce projet culturel a une double ambition : enrichir le patrimoine instrumental (et stylistique) et consolider la recherche organologique. Transfrontalier, et par-delà les limites politiques et géographiques dessinant les États, il est l’aboutissement d’une action menée conjointement dans le Territoire de Belfort et le canton du Jura suisse. Il vise à doter la région d’orgues capables de servir toute la musique écrite en Europe spécifiquement pour cet instrument majestueux entre le début du XVIe siècle et le milieu du XVIIIe siècle (fin de l’époque baroque) avec la couleur sonore convenant à chacun des styles ayant jalonné cette longue période.

La construction de l’orgue espagnol à Grandvillars répond comme en écho à celle, toute aussi prochaine d’un orgue d’esthétique flamande à Beurnevésin, petit village suisse du district de Porrentruy.

Grandvillars est une commune d’environ 3000 habitants du Territoire de Belfort (région Bourgogne-Franche-Comté) située à portée de voix et de notes de la Suisse. Elle est marquée par trois cent trente années d’aventure industrielle depuis 1676 sur le site des Forges aujourd’hui en pleine renaissance.

La création de ces deux instruments s’inscrit pleinement dans un processus de valorisation des qualités humaines et culturelles de l’Europe des régions. Elle s’appuie sur une communauté de destins et une réalité historique, à savoir l’appartenance à cette grande région du Jura qui prit le nom de Département du Mont-Terrible après la Révolution française, avant d’être rattachée en 1800 au département du Haut-Rhin dont Belfort faisait déjà partie.

Ce projet est soutenu par de nombreux musicologues européens et personnalités parmi lesquels Philippe Beaussant (… mai 2016), membre de l’Académie Française – Guy Bovet, organiste et compositeur suisse – Francis Chapelet, organiste français qui consacre sa vie artistique à l’orgue ibérique – Bernard Foccroulle, organiste et compositeur belge – Jean-Loup Chrétien, astronaute français passionné depuis l’enfance par la musique d’orgue.

Avec ses sonorités flamboyantes et contrastées, l’orgue espagnol représente l’un des modèles les plus séduisants de la facture d’orgue européenne. C’est ce type d’orgue qui a été exporté et construit par les espagnols en Amérique Latine dès le milieu du XVIe siècle avec une technique de construction que les indigènes eux-mêmes se sont appropriée par la suite.

Actions menées

L'association ACORG (www.acorg.fr), initiatrice du projet, s'est engagée aux côtés de la Ville de Grandvillars, maître d'ouvrage et porteur du projet, à tout mettre en œuvre pour mener à bien cette réalisation. Elle a ainsi une triple mission :

- de conseil artistique et de suivi technique auprès du maître d'ouvrage par délégation faite à Jean-Charles ABLITZER, organiste de renom et très engagé dans la recherche organologique et la musique baroque en général et notamment espagnole

- de promotion du projet dans un but de sensibilisation et de pédagogie locale

- de recherche de financement par l'animation d'une campagne d'information visant à dynamiser le mécénat privé ou d'entreprise (souscription, parrainage de tuyaux).

mairie 12 rue Kléber F 90600 GRANDVILLARS